Comment choisir un architecte d’intérieur pour votre rénovation ?

Vous avez acheté votre logement. Vous vous dîtes que c’est un peu fou d’emprunter autant d’argent et de s’engager sur autant de temps. Et maintenant, vous cherchez une personne de confiance à qui confier la rénovation de ce bien si précieux, où vous allez passer tant de temps et pour lequel vous avez fait tant de sacrifices. Vous allez sur google et insta, et vous choisissez le premier résultat…et c’est une erreur !

 

Erreur numéro 1 : choisir le premier architecte d’intérieur sur les réseaux sociaux et sur google

Vous ne serez probablement pas déçu en choisissant le premier sur les annuaires ou sur les réseaux sociaux : on n’arrive pas en tête des résultats par hasard.

Une utilisation pertinente des mots clés, du marketing, beaucoup de communication, des achats de publicité…beaucoup de compétences qui sont finalement assez éloignées de celles d’un architecte d’intérieur !

comment choisir architecte intérieur

Résultat : une agence avec une bonne visibilité, certainement fiable, mais vous risquez d’avoir des prix assez élevés. En cherchant autrement, vous pouvez tomber sur un challenger, moins connu, et certainement moins cher qu’une entreprise ayant pignon sur rue.

D’ailleurs, c’est la même logique avec les artisans, et les architectes le savent : ils travaillent souvent avec des artisans qui sont plus doués avec leurs outils sur le terrain, que devant un ordinateur à gérer leur communication. Les tarifs sont souvent beaucoup, beaucoup plus bas que ceux pratiqués par les entreprises sachant se faire connaitre du grand public…

Erreur numéro 2 : ne pas vérifier le plus important !

Tous les assureurs disent qu’une assurance décennale est obligatoire, puisque l’architecte d’intérieur est considéré comme constructeur selon la définition de l’article 1792-1 du code civil. Cette assurance, en plus de celles des entreprises réalisant les travaux, couvre le client contre d’éventuelles malfaçons affectant le sol, le bâtiment, la structure, et qui découleraient de la non-conformité aux normes obligatoires de construction.

 

attestation assurance décennale

Pourtant, il existe de très nombreux architectes d’intérieur qui n’ont pas d’assurance décennale. En effet, l’assurance coute cher, et est quasiment inaccessible pour une personne trop peu qualifiée. En effet, il n’y a pas d’obligation de diplôme pour exercer, contrairement à la profession d’architecte, qui est une profession protégée (diplôme d’état, inscription au conseil de l’ordre).

En résumé : plus les travaux que vous envisagez sont complexes, plus ce critère sera important, voir éliminatoire.

Par où commencer pour choisir ? Par vous !

Si vous faites appel à un architecte d’intérieur, c’est que vous en ressentez le besoin, peut être confusément. Pourquoi ne pas éclaircir votre besoin ?

Vous pouvez identifier les étapes sur lesquelles vous aurez besoin d’aide. Un architecte d’intérieur est capable de faire un plan de l’existant, de concevoir le projet (avant projets sommaires, descriptifs détaillés…), de choisir les éléments de décoration, et de suivre le chantier (voir la page méthodologie).

Certaines missions nécessitent d’être sur place une seule fois (plan de l’existant), d’autres d’être présent régulièrement (suivi de chantier), et toute la partie conception peut être faite à distance.

Par exemple, si vous habitez à Lyon et faites refaire votre résidence secondaire sur la Méditerranée, vous pouvez choisir un architecte lyonnais parce que vous préférez travailler avec une personne que vous pourrez rencontrer facilement.

Attention néanmoins : la TVA sur la partie conception est à 20 %, et descend à 10 % uniquement si vous confiez une mission complète (avec suivi de chantier). Donc, si vous voulez lui confier le chantier, il faut mieux choisir une personne sur place.

Au contraire, si vous n’avez besoin que de conception, le choix est plus large.

Quel est son profil ?

Il existe des spécialisation au sein des architectes d’intérieur, tout autant qu’on retrouve des compétences chez d’autres métiers, tel que maitre d’oeuvre ou décorateur.

Parmi les expertises qu’on peut attendre d’un architecte d’intérieur, on peut nommer l’ergonomie/la fonctionnalité, l’esthétique, la rénovation thermique, la capacité à utiliser certains matériaux bio-sourcés, etc… Il existe par exemple des architectes spécialisés dans l’investissement locatif, et d’autres qui détestent suivre les chantiers.

De même, certains fournissent des prestation très tournées décoration, quand d’autres sont des as quand il s’agit d’intérieurs très techniques (salle de concert, hôtels…).

Quelle réputation a votre architecte d’intérieur ? (et l’erreur numéro 3 !)

Aujourd’hui, il est assez commun d’aller regarder les avis sur des plateformes comme google map, pages jaunes (oui, ça existe encore !) ou facebook. Il existe aussi des plateformes spécialisées comme Houzz ou Bilik. Ces avis sont généralement fiables, mais pourtant, on n’a aucune certitude qu’il s’agit bien de vrais clients ! Il existe des plateformes comme trustpilot où les avis sont plus fiables, mais il y a nettement moins de monde, et enfin une plateforme comme Bilik : des entreprises vérifiées, et des avis clients vérifiés.

Pour avoir un avis client, le bouche à oreille est encore largement utilisé, mais il est rare qu’un client ait travaillé avec plusieurs architectes et puisse donc comparer. Son avis, comme celui des soit-disant clients, n’est pas forcément très pertinent !

L’ancienneté de l’entreprise est aussi un indice : une entreprise qui a une certaine ancienneté, a forcément de l’expertise et des clients satisfaits.

En résumé, la réputation d’un architecte, ça sera une somme d’indices…

Voir les avis clients sur FIDERIAS

Demandez un dossier de plan !

Ce que vous voyez en premier du travail de l’architecte, c’est souvent des belles photos très instagrammables. Parfois, des photos avant/après attestent du chemin parcouru, mais on ne se rend pas forcément compte du travail fourni entre les deux.

 

vue drône maison ronde architecte limonest youtube

Et ce que l’architecte vous fournira, c’est bien des plans, pas des photos ! Donc, pour comprendre sa manière de travailler, juger des besoins que vous avez et des missions que vous allez lui demander, rien de mieux qu’un dossier de plan d’un autre projet : après tout, c’est le travail qu’il va vous fournir ! Il existe des agences qui travaillent à la main, des architectes qui font de belles mises en page et d’autres avec des plans extrêmement complets et précis ; certains produisent des visuels 3D, plus ou moins travaillés, et certains clients veulent absolument avoir une esquisse faite à la main.

Alors avant de signer, vous pouvez demander à votre architecte un exemple de plan : certains architectes refuseront ou rechigneront, c’est un indice…

La première qualité attendue d’un architecte n’est pas une compétence technique !

Vous avez une liste d’architectes d’intérieurs. Vous savez éliminé les stars des réseaux sociaux, ceux qui travaillent sur des projets trop différents du vôtre. Exit ceux qui ne montrent pas de dossier client type et ceux qui ne vous paraissent finalement pas sérieux ou dont le style ne vous convient pas.

Vous avez donc une liste de finalistes, (la short list en franglais « corporate ») et il ne faut en garder qu’un.

ecouter chaine youtube fiderias

Prenez le temps d’échanger, ne serait-ce que 10 minutes, avec chaque candidat. La qualité première attendue d’un architecte d’intérieur, d’après plusieurs magazines ayant traité du sujet, ce n’est pas tellement ses compétences techniques, mais sa capacité d’écoute !

Et c’est logique : le client veut que son projet lui plaise à lui, et pas que l’architecte se fasse plaisir avec ses idées. Il doit traduire les envies et besoins des occupants (que ces envies soient explicites ou non) en solutions techniques diverses. Et donc écouter.

Le test ultime, c’est…la question bête. Si vous êtes à l’aise pour la poser, c’est que vous serez à l’aise pour tout le projet, pour dire non quand ça ne vous convient pas, et merci quand vous êtes content !

Puis, il doit être pédagogue (ou andragogue, pour les pointilleux de la langue française : la pédagogie, c’est pour les enfants) : il doit vous aider à comprendre certains choix, comprendre les difficultés rencontrées sur le chantier, ce que l’artisan a écrit, comprendre pourquoi les choses prennent du temps, comment les choses vont se dérouler. Si vous ne comprenez pas quand il vous parle, passez votre chemin !

Pour écouter Louis Pradel de l’agence FIDERIAS, rendez vous sur la chaîne youtube !